Expertise Immobilière


Frédéric Allemand est membre de L'EEFIC  (Fédération nationale des experts et experts de justice évaluateurs  fonciers, immobiliers et commerciaux) depuis 2002.
 
Créée en 1948, l’EEFIC est la plus ancienne fédération d’experts immobiliers. Elle réunit des professionnels indépendants qui s’engagent à respecter la Charte de l'expertise en évaluation immobilière ..… et présentent, ainsi, toutes les garanties requises de compétences techniques, d’honorabilité, d’indépendance et de moralité.
Elle est présente sur l’ensemble du territoire au travers de 5 délégations régionales.

 

DOMAINES D'EXPERTISE

L'Expert de la Fédération EEFIC peut intervenir dans le cadre d'expertise amiable ou judiciaire dans les domaines suivants :

Expertise en évaluation immobilière

  • Estimation en valeur vénale et locative,
  • Immeubles, appartements, propriétés agricoles et urbaines, murs commerciaux,
  • Copropriétés,
  • Donations, partages,
  • Successions,
  • Liquidation de communauté,
  • Impôt de solidarité sur la fortune,
  • Contentieux fiscal,
  • Gestion et orientation du patrimoine.

Expertise en évaluation commerciale

Immobilier commercial :

  • Estimation de fonds de commerce,
  • Indemnités d'éviction,
  • Valeurs locatives.

Immobilier d'entreprise : 

  • Estimation des locaux d'activité et industriels,
  • Bureaux, entrepôts, stockage,
  • Titres non côtés en bourse.

Expertise en évaluation foncière

  • Application des Règles d'urbanisme,
  • Droit des sols,
  • Estimations financières,
  • Indemnités d'éviction,
  • Expropriations,
  • Préemption,
  • Servitudes.

Au sens de la Charte, l'expert en évaluation immobilière doit disposer de qualifications précises. Il doit au minimum avoir acquis les connaissances nécessaires à l'exercice de l'expertise en évaluation immobilière par un diplôme de l'enseignement supérieur et une expérience professionnelle continue de deux ans minimum.

L'expert assure en outre de manière permanente l'actualisation de ses compétences dans les domaines techniques, économiques, juridiques, fiscaux et comptables de façon à maintenir sa compétence et à garantir aux utilisateurs la qualité des travaux pour lesquels il est commis. Il suit pour ce faire une formation continue d'au moins vingt heures par an.